Voir le profil

La lettre des créateurs de contenu #19 : l'entraînement !

Bonjour à toi, J'ai glissé dans cette lettre ma sélection habituelle de liens d'actu et pratiques pou
La lettre des créateurs de contenu #19 : l'entraînement !
Par Bertrand — Votre Coach Web • Numéro #19 • Consulter en ligne
Bonjour à toi,
J'ai glissé dans cette lettre ma sélection habituelle de liens d'actu et pratiques pour t'aider à progresser. Mais avant j'ai glissé un bout de texte inédit sur la création de contenu… et le running. Car chez moi la création de contenu est un marathon. La création de contenu demande entraînement et abnégation.
Bonne lecture

Crée Forrest, crée !
Ce petit graphique n’était à l’origine pas un dessin sur la création de contenu mais sur la course à pied. Il résume ce que m’a expliqué mon kiné lors de ma consultation pour ma blessure au tibia. Il représente l’état de forme et le stress mécanique subi pendant l'entraînement. 
La création de contenu c'est comme le running
Mais cette semaine j'ai eu un flash. Si ce schéma représente l'entraînement du coureur à pied, il représente aussi notre quotidien de créateurs de contenu. Comme pour le coureur à pied, l’entraînement régulier et quotidien te permet de gagner en compétences et en facilité pour créer tes nouveaux contenus. 
C’est un travail long mais qui porte ses fruits. Il faut s’accrocher, s’entraîner beaucoup. Mais au bout de quelques semaines, quelques jours même seulement parfois dans certains domaines, tu progresses réellement. Ce petit dessin d’un gars qui ne sait pas dessiner en est une preuve.
En course à pied, l'entraînement permet de faire monter le niveau de stress mécanique que tu peux supporter sans te blesser. Je ne l'ai pas tracé, mais tu peux imaginer en haut une ligne à ne pas franchir tant que tu n'as pas l'entraînement pour. Personnellement je l’ai dépassée mais ça c’est une autre histoire.
Comme le montre ce graphique, si tu arrêtes de t'entraîner, le niveau de stress mécanique que tu peux supporter descends brutalement. Il faut alors reprendre l'entraînement sérieusement pour le faire remonter petit à petit. 
C'est exactement ce que je suis en train de faire en running. En ce moment je cours ainsi 10 à 14 minutes seulement et encore avec une alternance de course et de marche. C'est ma phase de rééducation après la blessure. C’est peu motivant alors que j'envisageais il y a encore quelques semaines de courir le marathon de Lyon, frustrant même, mais indispensable.
En matière de création de contenu tu ne risques pas de te blesser en tout cas physiquement. La ligne a ne pas franchir est un peu différente. Tu peux être confronté à des déceptions, ne pas arriver à faire ce que tu souhaites ou récolter quelques commentaires pas vraiment sympathiques. La blessure cicatrise vite. Tu peux aussi sortir de ton univers trop brutalement et apparaître comme incompétent. Tu peux t'en prémunir.
Tu peux enfin parfois ressentir de la fatigue, avoir l’impression d’être en sur-régime, ressentir une certaine lassitude voir du découragement. Si tu démarres de zéro et te lance dans des défis trop grands, tu peux être vite découragé. C’est souvent le problème des perfectionnistes d’ailleurs.
Créer tous les jours
Ce n'est qu'en t’entraînant régulièrement que tu es capable de créer plus souvent mais aussi plus facilement. Tu connais mon crédo sur le contenu minimum viable, démarrer petit et s'améliorer à chaque production. En effet, tes compétences augmentent en créant le plus souvent possible, mais ta facilité à créer du contenu aussi. Plus tu t’entraînera et plus ce sera facile.
Il se peut que tu arrives un jour à un stade où tu penses être arrivé au sommet. Sur mon schéma c'est le petit bonhomme avec le drapeau. Il a gravi la montagne et pense ne plus avoir besoin de s'entraîner autant qu’avant. Hélas, comme en running, arrêter l’entraînement c'est faire chuter drastiquement tes capacités à créer facilement du contenu. 
Tu l'as peut-être toi-même constaté après une période de vacances ou de pause. Pas facile de redémarrer n’est-ce-pas ?! Ce fut notamment mon cas après les vacances d'été mais j'avais constaté autre chose l’an dernier.
Quand je ne diffusais le podcast qu'une seule fois par semaine en début d’année après la naissance de ma fille, l’enregistrement du podcast devenait chaque semaine de plus en plus difficile. C'est la raison pour laquelle j’ai repris l'enregistrement quotidien. C'est aussi pour ça que je préfère 5 épisodes courts qu'un seul long par semaine. J'ai besoin de cet entraînement quotidien pour devenir un meilleur podcasteur.
Cela fait maintenant plus d'un mois que j'enregistre le podcast cinq jours par semaine. Il est désormais de nouveau extrêmement facile pour moi d'appuyer sur le fameux bouton enregistrer. Je produis ainsi bien plus facilement et plus vite chaque épisode. Les idées viennent plus vite, je limite les erreurs et j'améliore au fil des jours.
Ainsi, tu ne dois pas te croire arriver quand tu arrives à un niveau qui te semble satisfaisant. Tu dois continuer à te demander comment tu peux faire mieux et surtout continuer à t'entraîner et donc progresser encore et toujours. L'arrêt de l'entraînement ne te fais pas stagner mais te fait régresser et tu devras te rééduquer pour retrouver cette facilité.
Et les pauses alors ?
On pourrait aussi appliquer cette courbe à la visibilité sur les réseaux sociaux. Si tu fais beaucoup d'efforts pour publier régulièrement, ta visibilité va forcément augmenter. Mais si tu t'arrêtes de publier pendant quelques temps, les algorithmes des réseaux t'oublierons vite et tu perdras rapidement en visibilité. Les réseaux sont des bêtes affamées de contenus. Telles sont leurs règles. 
Cela ne veut pas dire que tu es condamné à publier tous les jours sans la moindre pause. Les pauses sont salvatrices car elles permettent de régénérer le corps et l’esprit. Tu dois juste les anticiper.
Généralement on pense alors à programmer quelques statuts pour occuper le terrain et prévoir les efforts importants à faire lors de la reprise. On sait que ça va piquer. C’est vrai dans la création de contenu comme dans le sport. C’est un peu cruel, mais c’est ainsi.
Mais anticiper c'est aussi faire autrement. C'est par exemple choisir une ligne éditoriale basée sur un contenu evergreen, un contenu à la durée de vie longue. C'est aussi prévoir comment réduire la dépendance à certains outils.
L’éco-système de communication (numérique et global) ne se réduit heureusement pas à Facebook, Instagram, Twitter ou YouTube. Nous avons beaucoup d'autres outils pour exister sur Internet.
D'ailleurs la semaine prochaine je ferai un épisode dédié à un format d'avenir selon moi : le texte.
Dans l'actu : Facebook a-t-il forcé le pivot vers la vidéo ?
Facebook a-t-il menti sur les statistiques des vidéos pour forcer les médias et marques à adopter le format ? Telle est la question qui se pose cette semaine.
Mais ce pivot forcé vers la vidéo n'est pas seulement à mettre sur le dos de Facebook. Les médias ont plongé dedans, comme ils ont plongé avant dans d'autres remèdes miracles à court terme : éditions mobiles, versions iPad, arrêt du papier, Snapchat… et bientôt la VR ?
Je pense d'ailleurs que le pivot du contenu premium payant est un piège, car les meilleurs contenus se retrouvent planqués derrière des paywalls alors qu'ils devraient être visible pour démontrer la véritable valeur des supports. Et si un jour ils travaillaient enfin l'adhésion à leur marque plutôt que le linkbait sur le dernier faux buzz ?
Did Facebook’s faulty data push news publishers to make terrible decisions on video? » Nieman Journalism Lab
Ecriture et référencement
Comment les longs formats tentent de concurrencer les formats snack
Réseaux sociaux
Instagram : les conseils des entrepreneurs qui cartonnent
Vidéo
MOOC : Réaliser des vidéos pro avec son smartphone
Podcasting
Curation
Quels sont les contenus recherchés par les professionnels B2B recherchent-ils sur les réseaux sociaux ? 69% disent être en quête de publications liées au métier et délivrées sous forme de veille. Ce qui explique le succès rencontré par les veilleurs les plus actifs sur les plateformes de réseaux sociaux.
Les professionnels recherchent des informations de veille
Les professionnels recherchent des informations de veille
Citation inspirante de la semaine
 « Il y a un secret qui sépare les vrais écrivains de tous les autres : ils savent que ce n’est pas l’écriture qui est difficile. Ce qui est difficile, c’est de s’asseoir pour écrire. » — Steven Pressfield
A bientôt
Voilà c'est tout pour cette semaine. N'hésitez pas à faire suivre la lettre à vos amis et collègues si elle peut les intéresser. Utilisez le bouton répondre pour me dire ce que vous en pensez et discuter avec moi.
Vous pouvez soutenir mes contenus via Patreon et Tipeee mais aussi en faisant un petit achat sur Amazon. Cela ne vous coûte pas plus cher mais cela me rapporte quelques euros ;-)
Restez créatifs tous les jours et on se retrouve la semaine prochaine 😉
Bertrand
Avez-vous aimé ce numéro ?
Devenir membre pour €5 par mois
Ne manquez pas les autres publications de Bertrand — Votre Coach Web
Bertrand — Votre Coach Web

Blogueur, vlogger et podcasteur compulsif. Je vous livre chaque semaine ma sélection de liens à lire autour de la création de contenus et le marketing en ligne.

Vous pouvez gérer votre abonnement ici
Si on vous a fait suivre cette lettre d'information et que vous l'aimez, vous pouvez vous y abonner ici.
Propulsé par Revue
Bertrand Soulier - Cournon d'Auvergne - France